La Balusais: contexte et potentialités pédagogiques

Si le site de la Balusais et les espèces remarquables qu'il abrite a déclenché l'intérêt de Bretagne Vivante-SEPNB comme association œuvrant pour la connaissance et la conservation des espèces, c'est au-delà un site chargé historiquement, qui a donné lieu à une complexité d'habitats.

Ces milieux se juxtaposent créant ainsi un support pour la découverte de la nature, inhabituel et riche de potentialité pédagogique.

Le paysage environnant du site témoigne des usages quotidiens agricoles, mais aussi du bouleversement occasionné par une exploitation sablière. C'est en conséquence un lieu à partir duquel peuvent s'exprimer différents messages pédagogiques pour la connaissance et la protection des espèces et espaces. Dès lors il devient une vitrine, un lieu de ressource et d'expérimentation pour la prise en compte de la nature ordinaire et remarquable par les acteurs du territoire ( collectivités, agriculteurs, étudiant, naturaliste...). Maintenir le fonctionnement des écosystèmes qui nous entoure deviens dès lors un objectif pour la gestion du site.

La Balusais tend à être un lieu expérimental où les acteurs peuvent proposer des modes de gestions à la fois en faveur de la biodiversité et prenants en considération la production agricole. C'est un lieu riche pour une approche pédagogique auprès des scolaires et du grand public.

I) Presentation générale

Localisation

Au cœur du département d'Ille-et-Vilaine, à 35 km au nord de Rennes, le site de La Balusais se situe sur le territoire de  la communauté de communes de Saint Aubin d’Aubigné, à cheval sur deux communes : Gahard et Vieux-Vy sur Couesnon.

-->  Le site s'inscrit sur un territoire ou l'éducation à l'environnement est peu représentée. Il joue donc un rôle important en termes de ressource pédagogique pour sensibiliser la population locale à la connaissance de la nature. Ce site est un support qui peut permettre de répondre localement aux objectifs éducatifs de Bretagne Vivante: faire connaître pour mieux protéger la nature. Dans un rayon de 15 km, il constitue une plate forme éducative pour x écoles, 4 collèges, 3 lycées, dont 2 d'enseignements généraux et 1  d'enseignement agricole, mais aussi pour les associations et les collectivités du territoire.

 

Au cœur du département d'Ille-et-Vilaine, à 35 km au nord de Rennes, le site de La Balusais se situe sur le territoire de  la communauté de communes de Saint Aubin d’Aubigné, à cheval sur deux communes : Gahard et Vieux-Vy sur Couesnon.

-->  Le site s'inscrit sur un territoire ou l'éducation à l'environnement est peu représenté. Il joue donc un rôle important en termes de ressource pédagogique pour sensibiliser la population locale à la connaissance de la nature. Ce site est un support qui peut permettre de répondre localement aux objectifs éducatifs de Bretagne Vivante: faire connaître pour mieux protéger la nature. Dans un rayon de 15 km, il constitue une plate forme éducative pour x école, 4 collèges, 3 lycée dont 2 d'enseignements générale et 1  d'enseignement agricole, mais aussi pour les associations et les collectivités du territoire.

Hydrologie

Le site de la Balusais se situe au niveau de la ligne de partage des eaux de deux bassins versants distincts :

- Au nord-est: le bassin versant du Couesnon

- Au sud: le bassin versant de la Vilaine

Les eaux du site se déversent dans le bassin de la Vilaine par l’intermédiaire du ruisseau de la Morée. Un point de captage est présent au sud du site.

--> La position de la Balusais, permet d'aborder le cycle de l'eau dans sa globalité, ainsi que des problématiques liées à l'eau : rôle épurateur des prairies de bocage, qualité de l'eau distribuée, pollution, eau naturelle et eau domestique...

Géologie

 

 Le site de La Balusais (zone Nord) est implanté sur des formations gréseuses dites « formation de Gahard ». La carte n’indique pas de placage sableux pourtant présent.

--> L’alternance des couches sableuses et argileuses de surface permet d’aborder les conditions d’infiltration des eaux, la comparaison entre des sols sableux, argileux et limoneux présents sur le site. Des travaux pratiques à la tarière permettent de mettre en évidence les différents types de sols et de végétation qui se développe sur ces différents substrats.

 

Historique

 

Par Arrêté préfectoral du 24 juillet 1995, la Société Lafarge Granulats Ouest a été autorisée à extraire du sable pendant 20 ans sur le secteur de « La Balusais ». La nature très argileuse des sables a rapidement modifié les plans de la Societe Rennaise de Draguage (SRD) qui a finalement extrait très peu de sable. Les seules modifications apportées au site sont un décapage des terres végétales sur environ 2 hectares et l’aménagement d’un bassin sur digue d’un hectare pour y stocker de l’eau pour le lavage des sables. Suite à la cessation d’activité de la SRD, le Conseil Général d’Ille-et-Vilaine (CG35) acquiert le site en 2009 dans le cadre des mesures compensatoires suite à la destruction d’une zone humide. L'association Bretagne Vivante- SEPNB est présente sur le site de la Balusais depuis 15ans pour des suivis naturalistes. Depuis 1997, une convention signée entre l'association et la Société Rennaise de Dragage, ancien propriétaire, a permis d'assurer le suivi de la station de Drosera rotundifolia. Les naturalistes de l'association y effectuent également des relevés floristiques et faunistiques.

--> L'historique de ce site permet de mettre en avant l'impact des activités anthropiques sur la nature, et ainsi d'observer ce qui en résulte.

 

Gestion

 

 Sur les conseils de la SRD, le CG35 confie la gestion de ce site à l’association pour la réalisation d’un plan de gestion et de suivis naturalistes. Un plan de gestion a été rédigé par Charlotte BARDIN en 2011 stagiaire en master 2 "Évolution, Patrimoine Naturel et Sociétés".C'est un site sur lequel plusieurs modes de gestion sont expérimentés.

--> Ce site peut faire l'objet de lieu d'expérimentations et de démonstrations de méthodes de gestion compatibles avec une activité agricole. Sa proximité avec le lycée agricole de Saint Aubin du Cormier pourrait permettre aux élèves étudiant dans des filières environnementales de venir sur site pour observer et échanger sur les différents modes de gestion, cela pourrait aussi intéresser les collectivités qui gèrent des espaces semblables.

 

Cliché © Chloe thomas
Cliché © Chloe thomas