Conversion des parcelles agricoles

Les baux à clauses environnementales ont été signées par les exploitants (juin 2013). En fin d'été, après la moisson, un semis prairial va être réalisé. Sans apport azoté ou chimique, les parcelles cultivées se modifieront progressivement pour devenir des prairies semi-naturelles de fauche.

Si les semences seront adaptées à un rendement sur les premières années (ray-grass, fétuque, trèffle), les prairies évolueront de manière progressive et pourront accueillir des plantes spontanées. L'explosion d'adventices sera ainsi maîtrisée pour engager une reconversion en douceur.

Cliché © Chloe thomas
Cliché © Chloe thomas