Le jeudi 10 avril 2014, le CFA de la Lande de la Rencontre (BTS) a organisé un chantier de reconstitution de haie spontanée.

Cette action a été l’occasion d’inviter les salariés des carrières de l’UNICEM, en volontariat, à se participer au chantier pour une action de solidarité sur l’action de Bretagne Vivante SEPNB (dans le cadre du 10ème anniversaire de la charte pour l’environnement de ce groupement carrirer).

 

Ce sont au total 50 personnes qui ont permis de mettre en place une écologique et passive de reconstitution de haie.

 

 

Le principe de la haie de Benjes est de créer les conditions favorables à l'installation d'une haie par la nature. 

Concrètement on déverse des branchages sur une bande de terre ou un talus. Celà crée un environnement favorable à la vie sauvage, ce qui crée est favorable aux semis spontanés (déjections d'oiseaux et de petits mammifères contenant des graines). Il faut faire attention à ce que ça ne soit pas compact, donc pas de mulch ni de fagots, mais plutôt un mikado de branches.

 

On peut classer cette technique dans l'agriculture sauvage, car ce n'est pas sans rappeler l'utilisation de la paille par Masanobu Fukuoka (le riz germant à travers la paille jetée dans les champs)

Cliché © Chloe thomas
Cliché © Chloe thomas